Article 0

Le tourisme évolue très rapidement, à l’échelle planétaire. Il se transforme souvent en tourisme de masse… particulièrement à cause de l’importance prise par le numérique, les réseaux sociaux…

  • qui « massifient » et dévalorisent les réservations (voyages, logements…)
  • qui créent des effets de mode, d’imitation, ne serait-ce que par le partage des photos et vidéos

Nous ne sommes plus au temps du voyage initiatique ?

Mais s’il s’agissait de promouvoir maintenant un tourisme qui s’apparente aussi aux débuts du tourisme ? Au tout début, au XVIIIème siècle, le tourisme, c’était le voyage. Un voyage initiatique… à la rencontre du monde, pour éprouver, confirmer, enrichir, ses propres valeurs. Le voyageur savait qu’il se livrait au risque, à l’inattendu. Pour une expérience (mot valise des professionnels du tourisme), c’était une expérience ! En fait, ce sont les aristocrates anglais qui ont inventé bien des pratiques touristiques d’aujourd’hui : le tourisme culturel, le tourisme thermal… et ils ont réalisé une belle inversion des valeurs : non, la mer, la montagne, tous les milieux « hostiles » à l’homme, offrent en fait de véritables bains de jouvence et et des terrains de sport.
Aujourd’hui, le Périgord hérite quand même un peu de ce tourisme premier… même si l’initiatique passe par d’autres voies.

Et pourquoi pas un développement culturel numérique humaniste et ludique ?

C’est ce que « Culture Périgord » souhaite encourager, trouver le soutien de multiples acteurs locaux, pour vivre et permettre aux visiteurs de vivre, à la fois le patrimoine millénaire, et la création d’aujourd’hui, avec le nouveaux usages et nouveaux visages de la culture… Oui, cette culture baigne dans le numérique, le digital… Un numérique qu’il s’agit donc de maîtriser, un numérique, un digital, actuellement sans bornes et sans recul, sans connaissances de la part du plus grand nombre. On reste passif, seules les avancées techniques et des usages individuels qui se massifient à toute allure, créent des modes et des mimétismes qui finissent par submerger les esprits et les habitudes !

Une toute autre approche est possible.

  • Tout d’abord encourager tout ce qui relie le digital et la création artistique. Le Périgord se doit, par tradition et excellence de devenir une terre de créativité numérique, qui attire à la fois les créateurs et les technologies
  • Développer de nombreuses « expériences » pour les touristes (et les habitants !), des « singularités » qui marquent les esprits, dont on se souvient, qui s’associent au voyage dans le territoire. De nombreux axes d’activités existent dans ce sens, notamment tout ce qui est ludique, immersif… Certains sites ont déjà fait preuve d’inventivité. Ces développements peuvent être liés au numérique ou pas… Mais ils le seront de plus en plus.

Cette approche s’adresse à tous, mais particulièrement aux nouvelles générations, les « Millennials » évoqués à l’Université du tourisme de la Dordogne de 2019, et qui sont nos prochains visiteurs, les prochains fans du Pays de l’Homme ! Cet axe de développement d’activités et de promotion du territoire s’adresse aussi aux familles : voyez le succès auprès des enfants des expériences « d’immersif ». La plus belle que personnellement (Jean-Marc Blancherie) j’ai été amené à vivre, est celle du TeamLab à La Grande Halle de La Villette.

Nombre d’expérience immersives et interactives existent, beaucoup moins sophistiquées et coûteuses que celle-ci (exemple : théâtre immersif, expositions immersives…). 

Il s’agit donc d’encourager la créativité pour un tourisme d’expériences et de rencontres associant toutes les générations, et qui soit attractif tout le long de l’année… Riche de son histoire et de son savoir-faire touristique, artistique, artisanal, pétri d’humanisme et de convivialité, le Périgord peut créer des usages singuliers du numérique et contribuer à un nouveau développement culturel. Bien sûr, en s’appuyant sur l’extraordinaire substrat culturel qu’il offre : l’art pariétal et les grottes, le Moyen-Age et le châteaux, les jardins, la nature, les bastides et villages, la création picturale et littéraire contemporaine… qui se magnifient au travers de nouvelles technologies

Nous vous donnerons bientôt des compléments d’information sur cette initiative