Article 0

La truffe du Périgord

La truffe

par JMB | Saveurs et gastronomie

Par dordogne-perigord-tourisme.fr

Les Grecs et les Romains prêtaient à la truffe des vertus thérapeutiques et aphrodisiaques, pouvoir qu’on lui reconnaissait encore au XIXe siècle. Les Maures connaissaient également la truffe et le grand médecin arabe Avicenne la recommandait aux malades.

La truffe noire du Périgord se récolte de la mi-novembre à la mi-mars souvent sous des chênes truffiers à l’aide d’un chien truffier, d’un cochon ou d’une mouche. On appelle « cavage », l’action de creuser le sol pour y chercher les truffes.

Cette truffe a une incomparable odeur de sous-bois, de terre et d’humus, sublimée de fruits secs torréfiés. Son goût finement poivré rappelle les odeurs déjà citées. Elle agrémente tout ce qui est à son contact.

La saison trufficole est rythmée par les marches aux truffes contrôlées, de décembre à février, notamment à Sorges et son écomusée de la Truffe, Ste Alvère, à Périgueux, où se fixent les cours.

Plus d’infos :
Visite de truffière, conserveries, dégustation, dans notre rubrique Produits du terroir.

Michèle Rousset, peintre à Sarlat

Les toiles de Michèle Rousset racontent une histoire… ou peut-être une infinité d’histoires, que chacun peut s’inventer.
Prenez ces quelques unes, récentes :
Ces mains qui se greffent au corps qu’elles prolongent, sur-réalisent.
Les déchirements de la complainte
Les doubles-faces qu’elle révèle, et à nouveau, ses jeux de main
Ou ci-contre, ces « Étranges visions » qu’elle croit contraignantes mais qui seront peut-être pour vous une possibilité de regard nouveau, au lointain de vos mains…

 

Le site de Michèle Rousset

Son atelier :

2 Avenue de la Canéda
24200 Sarlat-la-Canéda